Aller au contenu principal

climat

Les intempéries en 2022 ont causé 3.1 milliards de dollars de dommages assurés, ce qui en fait le 3rd La pire année pour les dommages assurés dans l'histoire du Canada

Toutes les collectivités du Canada courent un risque accru de catastrophes naturelles

Le 18 janvier 2023 | NATIONAL
Les intempéries de 2022 ont causé 3.1 milliards de dollars en dommages assurés, ce qui en fait la 3e pire année pour les dommages assurés dans l'histoire du Canada News Article Placeholder Image

Les conditions météorologiques extrêmes partout au Canada continuent de mettre en lumière les coûts financiers du changement climatique pour les assureurs, les gouvernements et les contribuables. À l'échelle nationale, les dommages assurés pour les phénomènes météorologiques violents ont atteint 3.1 milliards de dollars l'an dernier, selon Catastrophe Indices and Quantification Inc. (CatIQ).

2022 se classe désormais comme la 3rd pire année pour les pertes assurées de l'histoire du Canada. Bien que le chiffre de 3.1 milliards de dollars soit alarmant, aucun événement catastrophique ni aucune région particulière n'a représenté la majorité des pertes. Contrairement à 2016, l'année de pertes la plus élevée jamais enregistrée, où les incendies de forêt de Fort McMurray, en Alberta, ont représenté environ 75 % des pertes nationales, 2022 a vu des catastrophes dans presque toutes les régions du pays.

Parmi les phénomènes météorologiques violents dignes de mention l'an dernier, mentionnons l'ouragan Fiona, le derecho de l'Ontario et du Québec, la tempête de fin d'hiver dans l'Est du Canada, les tempêtes d'été dans l'Ouest du Canada et le cyclone à la bombe dans l'Est du Canada.

Dommages assurés pour les phénomènes météorologiques violents en 2022

DateTemps violent EvetPerte totale (milliards de dollars)
Février 17 – 19Tempête de fin d'hiver dans l'est du Canada140 millions de dollars
Avril 22 – 25Inondations au Manitoba et dans le nord-ouest de l'Ontario60 millions de dollars
21 maiDerecho de l'Ontario et du Québec1 milliard de dollars
Juin 16 – 17Orages violents en Ontario et au Québec50 millions de dollars
Juillet aoûtOrages d'été dans l'ouest du Canada300 millions de dollars
Septembre 23 – 24Ouragan Fiona800 millions de dollars
22er au 26 décembreCyclone à la bombe dans l'est du Canada180 millions de dollars
23er au 27 décembreTempête hivernale et grande marée de la Colombie-Britannique80 millions de dollars

Les 10 années de sinistres assurés les plus élevés jamais enregistrés au Canada (perte et dépenses ajustées en dollars de 2022)

RangAnnéePerte totale (milliards de dollars)Événement météorologique violent notable
120165.96Fort McMurray, Alberta, incendie
220133.87inondations en Alberta; Inondations dans la région du Grand Toronto (RGT), tempête de verglas de décembre dans la RGT
320223.12Plusieurs événements
419982.83Tempête de verglas au Québec
520212.48tempête de grêle à Calgary ; Inondations en Colombie-Britannique
620202.46Fort McMurray, Alberta, inondation; Tempête de grêle à Calgary
720182.40Événements multiples : orages et tempêtes de vent en Ontario et au Québec
820111.97Slave Lake, Alberta, incendie et tempête
920121.65Orage de Calgary
1020191.56Plusieurs événements

Sources 1983--2007 : BAC, PCS Canada, Swiss Re, Deloitte. 2008--2021 : CatIQ.

« Le Canada est un endroit de plus en plus risqué où vivre, travailler et s'assurer », a déclaré Craig Stewart, vice-président, Changement climatique et questions fédérales, Bureau d'assurance du Canada (BAC). « Les gouvernements ont accordé beaucoup trop peu d'attention à l'adaptation dans le discours sur la politique climatique. Ce printemps, le gouvernement fédéral doit montrer la voie en finalisant une stratégie nationale d'adaptation et en finançant avec audace les infrastructures au niveau communautaire et les rénovations au niveau des propriétés qui augmentent la résilience. aux inondations, aux tempêtes de vent, aux épisodes de chaleur et aux incendies de forêt.

"En particulier, nous constatons les premiers signes que l'assurance de biens pourrait devenir moins abordable ou même indisponible alors que les réassureurs mondiaux déplacent la capacité des pays les plus risqués", poursuit Stewart. "Le moment est venu pour les assureurs et les gouvernements canadiens de s'associer à un programme national d'assurance contre les inondations afin de garantir que les propriétaires canadiens restent financièrement résilients face à ce nombre et à cette gravité croissants d'événements."

Le BAC poursuit des discussions approfondies avec les gouvernements fédéral et provinciaux sur les moyens d'améliorer la résilience des collectivités et de mieux gérer les coûts des inondations pour les propriétés résidentielles à risque élevé au Canada. Les gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et autochtones ont collaboré avec les assureurs pour finaliser le "Rapport du groupe de travail sur l'assurance contre les inondations et la relocalisation" en août 2022. Le gouvernement fédéral examine actuellement les options pour créer un programme national d'assurance contre les inondations résidentielles qui offrira une assurance abordable à tous les résidents à haut risque d'inondation terrestre, y compris les ondes de tempête, grâce à un partenariat public-privé. La plupart des pays du G7 ont déjà avoir un tel programme en place.

Dans le monde d'aujourd'hui fait d'événements météorologiques extrêmes, les pertes catastrophiques assurées au Canada dépassent désormais régulièrement les 2 milliards de dollars par an, la plupart étant dues à des dommages liés à l'eau. Au cours de la décennie précédant 2008, les assureurs canadiens n'avaient en moyenne que 456 millions de dollars par année en pertes liées aux intempéries.

Connexion CatIQ

Les tendances des dommages assurés, y compris le total impressionnant de 2022, figureront en bonne place à CatIQ Connect, la première conférence sur les catastrophes au Canada. CatIQ Connect héberge une discussion axée sur le contenu pour favoriser la collaboration avant, pendant et après les événements catastrophiques. Les parties prenantes de l'industrie, du gouvernement et du milieu universitaire se penchent sur des aperçus détaillés des catastrophes, discutent des stratégies de gestion des catastrophes et explorent les perspectives du secteur. Les thèmes généraux sont la préparation, la résilience, les outils disponibles et la collaboration intersectorielle alors que nous travaillons ensemble pour le plus grand bien de tous les Canadiens.

À propos du Bureau d'assurance du Canada

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) est l'association industrielle nationale qui représente les assureurs privés habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres représentent la grande majorité du marché de l'assurance IARD au Canada. Depuis plus de 50 ans, le BAC travaille avec les gouvernements à travers le pays pour aider à rendre l'assurance habitation, automobile et entreprise abordable accessible à tous les Canadiens. Le BAC soutient la vision des consommateurs et des gouvernements qui font confiance, valorisent et soutiennent l'industrie privée de l'assurance IARD. Il défend les questions clés et aide à éduquer les consommateurs sur la meilleure façon de protéger leurs maisons, voitures, entreprises et propriétés.

Pour les communiqués de presse et plus d'informations, visitez le Centre des médias du BAC à www.ibc.ca. Suivez-nous sur Twitter @BureaudesAssurances et comme nous sur Facebook. Si vous avez une question sur l'assurance habitation, automobile ou entreprise, communiquez avec le Centre d'information aux consommateurs du BAC au 1-844-2ask-IBC.

À propos de Catastrophe Indices and Quantification Inc.

CatIQ, basée à Toronto, est une filiale de PERILS AG, basée à Zurich, et fournit des informations analytiques et météorologiques détaillées sur les catastrophes naturelles et d'origine humaine au Canada.

Grâce à sa plate-forme en ligne basée sur l'abonnement, CatIQ combine des indices complets de perte et d'exposition assurées et d'autres informations connexes pour mieux répondre aux besoins des industries de l'assurance/réassurance/ILS, du secteur public et d'autres parties prenantes.

CatIQ a été créé en 2014 avec le soutien de la grande majorité de l'industrie canadienne de l'assurance et de la réassurance et est largement reconnu comme la source la plus fiable d'information sur les sinistres catastrophiques au Canada. Pour plus d'informations, s'il vous plaît visitez https://public.catiq.com/.

Articles connexes