Aller au contenu principal

auto

De nouvelles données montrent la gravité de la crise du vol de voitures au Canada - Les réclamations d’assurance pour vol ont atteint 1,5 milliard $ en 2023

16 mai 2024 | NATIONAL
De nouvelles données montrent la gravité de la crise du vol de voitures au Canada.

La crise du vol de voitures au Canada ne montre aucun signe de ralentissement, selon de nouvelles données publiées par le Bureau d'assurance du Canada (BAC). En 2023, les réclamations d’assurance pour remplacer des véhicules volés au Canada ont monté en flèche pour atteindre le montant sans précédent de 1,5 milliard de dollars. C’est la deuxième année consécutive où les réclamations pour vol d’automobiles dépassent 1 milliard de dollars. Pour mettre cela en perspective, entre 2018 et 2021, les réclamations pour vol d’automobiles s’élevaient à environ 556 millions de dollars par année.

« Ces chiffres indiquent que la crise du vol de voitures persiste, perturbant la vie des Canadiens et leur causant des inquiétudes et des traumatismes. Cette crise représente aussi un lourd fardeau pour le personnel des forces d’ordre et des tribunaux chargé de régler ces crime », a déclaré Liam McGuinty, vice-président, Stratégie, BAC. « La crise du vol de voitures au Canada exerce également une pression sur les primes d'assurance des conducteurs – à mesure que les vols de voitures continuent d'augmenter, les coûts associés augmentent également. Le vol d’automobile n’est donc pas un crime sans victime. »

Entre 2018 et 2023, les réclamations pour vol d’automobile ont augmenté de façon importante au pays :

  • À l’échelle du pays, les vol d’automobiles ont augmenté de 254 %.

  • En 2023, les pertes liées aux vols de voitures se sont élevées à plus de 1.5 milliard de dollars, soit une augmentation de près de 20 % par rapport à 2022 (l’année qui détenait le record précédent).

  • La moyenne nationale pour les quatre années précédentes, de 2018 à 2021, était de 556 millions de dollars.

  • La crise est la plus importante en Ontario, où les réclamations pour vols d’automobiles ont augmenté de 524 % entre 2018 et 2023, dépassant 1 milliard de dollars pour la première fois en 2023. Le BAC publiera des données par province sur les coûts du vol d’automobile au cours des prochaines semaines.

Réclamations d'assurance contre le vol de voiture à l'échelle nationale - GraphiqueL’analyse du BAC se fonde sur les données de l’industrie provenant des systèmes de l’ASAG, du Groupement des assureurs automobiles, de l’ICBC (les données de 2023 pour l’ICBC sont une estimation fondée sur l’augmentation annuelle moyenne des crimes visant les automobiles de 2020 à 2022 (+5.0 %), en imputant cette hausse moyenne aux chiffres de 2022 pour obtenir l’estimation). Comprend les réclamations pour vol d’automobiles de l’Ontario, de l’Alberta, des provinces de l’Atlantique et de la Colombie-Britannique. Les données pour la Saskatchewan et le Manitoba ne sont pas disponibles et sont exclues de cette analyse. 

Réclamations d’assurance pour vol d’automobile à l’échelle du pays

Réclamations d’assurance pour vol d’automobile à l’échelle du paysL’analyse du BAC se fonde sur les données de l’industrie provenant des systèmes de l’ASAG, du Groupement des assureurs automobiles, de l’ICBC (les données de 2023 pour l’ICBC sont une estimation fondée sur l’augmentation annuelle moyenne des crimes visant les automobiles de 2020 à 2022 (+5.0 %), en imputant cette hausse moyenne aux chiffres de 2022 pour obtenir l’estimation). Comprend les réclamations pour vol d’automobiles de l’Ontario, de l’Alberta, des provinces de l’Atlantique et de la Colombie-Britannique. Les données pour la Saskatchewan et le Manitoba ne sont pas disponibles et sont exclues de cette analyse. 

Les véhicules de luxe neufs et haut de gamme constituent souvent des cibles lucratives, en partie à cause de leur attrait sur les marchés internationaux illégaux. Dans de nombreux cas, les véhicules volés sont exportés vers ces marchés par des organisations criminelles nationales et internationales. Le produit des ventes sert souvent à financer le trafic de drogues et d’armes et le terrorisme international.

Malgré les investissements importants du fédéral et des provinces afin d’atténuer la crise, ces nouvelles données suggèrent qu’il faut prendre davantage de mesures pour rendre les véhicules plus difficiles à voler, à transporter et à exporter. À cette fin, le BAC demande que des mesures soient prises immédiatement pour empêcher que les véhicules volés soient expédiés à l’étranger et empêcher d’abord et avant tout qu’ils soient volés.

« Les assureurs ont pris des mesures proactives pour aider les consommateurs à lutter contre le vol d’automobiles, mais ils ne peuvent pas y arriver seuls. Nous devons adopter une approche pansociétale », a ajouté McGuinty. « Le BAC reconnaît les efforts déployés par les gouvernements jusqu'à présent pour lutter contre le vol de voitures, mais il reste encore beaucoup à faire, y compris au niveau national. Il faut moderniser les normes désuètes de sécurité des véhicules au Canada, dont la dernière mise à jour remonte à 2007, et empêcher que les véhicules volés se retrouvent dans les ports du pays. Le BAC et ses membres suivent avec intérêt les prochaines étapes importantes prévues dans le plan d'action du gouvernement fédéral pour lutter contre le vol d'automobiles. Notre industrie demeure engagée à travailler en collaboration avec tous les ordres de gouvernement et les parties intéressées pour régler le problème de la crise nationale du vol d’automobiles. »

À propos du Bureau d'assurance du Canada

Créé en 1964, le Bureau d'assurance du Canada (BAC) est l'association industrielle nationale qui représente les assureurs privés d'habitation, d'automobile et d'entreprise du Canada. Ses sociétés membres constituent la grande majorité du marché hautement concurrentiel de l'assurance de dommages au Canada.

En tant que principal défenseur des assureurs IARD privés du Canada, le BAC collabore avec les gouvernements, les organismes de réglementation et les parties prenantes pour soutenir un environnement concurrentiel permettant au secteur de l'assurance IARD de continuer à protéger les Canadiens contre les risques d'aujourd'hui et de demain.

Le BAC croit que les Canadiens apprécient et méritent un secteur privé de l’assurance IARD réactif et résilient qui offre des solutions d’assurance aux particuliers et aux entreprises.

Pour les communiqués de presse, les articles IN Focus ou pour réserver une entrevue avec un représentant du BAC, visitez ibc.ca. Suivez-nous sur LinkedIn, X et Instagram, et aimez-nous sur Facebook. Si vous avez des questions sur l'assurance habitation, automobile ou entreprise, contactez le Centre d'information aux consommateurs du BAC au 1-844-2ask-IBC. Nous sommes là pour vous aider.

Articles connexes