Aller au contenu principal

Intempéries

Les dommages assurés de l'ouragan Fiona dépassent désormais 800 millions de dollars

L'ouragan Fiona est maintenant le septième événement météorologique extrême le plus coûteux de l'histoire du Canada

Le 5 janvier 2023 | N.-B.
Les dommages assurés de l'ouragan Fiona dépassent désormais 800 millions de dollars News Article Placeholder Image

Les dommages assurés causés par l'ouragan Fiona sont maintenant estimés à plus de 800 millions de dollars, selon Catastrophe Indices and Quantification Inc. (CatIQ). L'estimation précédente des dommages assurés était de 660 millions de dollars.

L'ouragan Fiona demeure l'événement météorologique extrême le plus coûteux jamais enregistré au Canada atlantique et il est maintenant le septième en importance de l'histoire du Canada en termes de dommages assurés, contre le dixième en importance signalé précédemment. Cette tempête longue et puissante a touché terre pour la première fois au Canada atlantique le samedi 24 septembre 2022. Avec des rafales de vent maximales dépassant 100 km/h au Canada atlantique et dans l'est du Québec, l'ouragan Fiona a entraîné des pertes humaines tragiques ainsi que des pluies torrentielles, grosses vagues, ondes de tempête, arbres abattus et pannes de courant généralisées.

La majorité de l'augmentation des dommages assurés est attribuable aux sinistres de biens personnels. Cependant, de nombreux résidents touchés se trouvaient dans des zones inondables à haut risque et des plaines inondables où la couverture d'assurance résidentielle contre les inondations n'est généralement pas disponible. Les dommages survenus dans ces zones ne sont pas inclus dans le total des dommages assurés. En conséquence, on s'attend à ce que le coût de ces événements pour tous les ordres de gouvernement atteigne des milliards de dollars une fois que l'infrastructure et l'aide financière en cas de catastrophe aux résidents non assurés auront été comptées.

"Il est clair qu'une grande partie des coûts de cette catastrophe sera supportée par le gouvernement", a déclaré Amanda Dean, vice-président, Atlantique, Bureau d'assurance du Canada (BAC). « Alors que nous continuons de constater les impacts croissants du changement climatique, il est clair qu'il faut faire beaucoup plus pour améliorer notre résilience face à ces risques et bâtir une culture de préparation. Cela comprend des investissements dans de nouvelles infrastructures pour réduire l'impact des inondations et des incendies sur les communautés. , ainsi que des programmes de rénovation axés sur la résilience, des codes de construction améliorés, un meilleur aménagement du territoire et, de plus en plus, la création d'incitations pour éloigner le développement des maisons et des entreprises des zones à plus haut risque.

Au cours des 15 dernières années, les réclamations d'assurance résultant de phénomènes météorologiques violents ont plus que quadruplé. La nouvelle norme annuelle pour les sinistres catastrophiques assurés au Canada est de 2 milliards de dollars, principalement en raison de dommages liés à l'eau. En comparaison, au cours des 15 années entre 1983 et 2008, les assureurs canadiens ont déboursé en moyenne environ 422 millions de dollars par année en pertes liées aux intempéries.

Le BAC a mené des conversations avec les gouvernements fédéral et provinciaux sur les moyens d'améliorer la résilience des collectivités et de mieux gérer les coûts des inondations pour les propriétés résidentielles à haut risque au Canada. En tant que membre du groupe de travail fédéral, provincial et territorial sur l'assurance contre les inondations et la réinstallation, le BAC a proposé des options pour créer un programme d'assurance contre les inondations résidentielles - y compris un modèle de partenariat public-privé - qui aiderait à rendre l'assurance abordable accessible aux résidents. des zones à haut risque. L'ouragan Fiona nous rappelle l'urgence avec laquelle nous devons avancer dans ces discussions.

Les consommateurs ayant des questions sur l'assurance sont encouragés à contacter leur représentant en assurance ou le Centre d'information aux consommateurs du BAC au 1-844-2ask-IBC (1-844-227-5422).

Le BAC s'engage à travailler en étroite collaboration avec le secteur privé, les premiers intervenants et les gouvernements pour améliorer la préparation et la résilience du Canada aux événements météorologiques violents.

Le montant des dommages assurés est une estimation fournie par CatIQ (www.catiq.com) sous licence d'IBC.

À propos du Bureau d'assurance du Canada

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) est l'association industrielle nationale qui représente les assureurs privés habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres représentent la grande majorité du marché de l'assurance IARD au Canada. Depuis plus de 50 ans, le BAC travaille avec les gouvernements à travers le pays pour aider à rendre l'assurance habitation, automobile et entreprise abordable accessible à tous les Canadiens. Le BAC soutient la vision des consommateurs et des gouvernements qui font confiance, valorisent et soutiennent l'industrie privée de l'assurance IARD. Il défend les questions clés et aide à éduquer les consommateurs sur la meilleure façon de protéger leurs maisons, voitures, entreprises et propriétés.

Pour les communiqués de presse et plus d'informations, visitez le Centre des médias du BAC à www.ibc.ca. Suivez-nous sur Twitter @BureaudesAssurances et comme nous sur Facebook. Si vous avez une question sur l'assurance habitation, automobile ou entreprise, communiquez avec le Centre d'information aux consommateurs du BAC au 1-844-2ask-IBC.