Aller au contenu principal

auto

Les bons conducteurs de l’Alberta paient des millions de plus en primes pour subventionner l’assurance automobile des pires conducteurs

Le BAC appelle à des changements dans un système réglementaire obsolète

14 février 2024 | UN B
Les bons conducteurs de l’Alberta paient des millions de plus en primes pour subventionner l’assurance automobile des pires conducteurs

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) réclame une refonte immédiate du système de grille de tarification de l'Alberta, vieux de 20 ans, après une rapport de Deloitte LLP a révélé que certains des pires conducteurs de l'Alberta reçoivent une subvention annuelle d'assurance automobile pouvant atteindre 10,000 XNUMX $.

Le système de tarification de l'Alberta est unique au Canada en ce sens qu'il plafonne les primes des conducteurs à haut risque. Cela signifie que, quel que soit le nombre de collisions ou d’infractions responsables, les conducteurs à haut risque ne paieront jamais plus qu’un montant maximum fixé. Étant donné que ces conducteurs paient moins que le montant requis pour leur assurance automobile, les conducteurs ayant des habitudes de conduite sécuritaires paient une prime plus élevée pour compenser la différence.

Créée en 2004, la grille visait à l'origine à garantir que les nouveaux conducteurs puissent accéder à une prime abordable. Cependant, le nombre de pilotes protégés par le plafond de grille a considérablement augmenté et aujourd’hui, la majorité ne sont pas de nouveaux pilotes.

Le BAC a chargé Deloitte LLP d'évaluer le système de notation de l'assurance automobile de l'Alberta afin de déterminer s'il est conforme à son intention initiale. Voici quelques-unes des principales conclusions de l'étude Rapport de Deloitte:

  • En Alberta, les conducteurs prudents paient 180 millions de dollars par an en primes d'assurance automobile – soit 65 $ par conducteur – pour subventionner les primes des conducteurs à haut risque.

  • 52 % des conducteurs subventionnés par le réseau ont plus de 7 ans d'expérience de conduite et ne sont pas les nouveaux conducteurs que le système était censé accompagner.

  • En moyenne, les conducteurs à haut risque en Alberta ayant des antécédents de réclamations responsables et d'infractions reçoivent une subvention annuelle de 2,516 XNUMX $.

  • En moyenne, les pires conducteurs de l'Alberta ayant un long historique de réclamations et d'infractions reçoivent une subvention annuelle de 9,859 XNUMX $.

Chaque jour, le système de réseau pénalise les conducteurs prudents en Alberta en leur imposant des primes plus élevées », a déclaré Aaron Sutherland, vice-président, Pacifique et Ouest, BAC. « L'assurance encourage des habitudes de conduite sécuritaires et constitue un outil essentiel pour la sécurité publique. Il n’existe aucune justification de politique publique pour subventionner les primes des conducteurs à haut risque ayant des antécédents de réclamations responsables et/ou d’infractions. C’est injuste et cela va à l’encontre de ce que le gouvernement devrait chercher à encourager : une conduite sûre. »

Il est clair que la grille ne répond plus à son objectif initial et qu’elle exerce une pression considérable sur l’accessibilité financière de l’assurance automobile pour les bons conducteurs. Compte tenu de l'accent mis par la province sur l'amélioration de l'abordabilité, le BAC recommande que le réseau soit supprimé – ou considérablement réformé – afin d'établir un meilleur équilibre pour la majorité des Albertains qui conduisent en toute sécurité.

« Les bons conducteurs méritent de constater les avantages financiers d'habitudes de conduite sécuritaires et d'un bon dossier de conduite », a déclaré Sutherland. « Le gouvernement envisage des options pour apporter une stabilité à long terme au marché de l'assurance automobile de l'Alberta et, dans le cadre de ce processus, il doit envisager de supprimer ou de remplacer le système de grille.

À propos du Bureau d'assurance du Canada

Créé en 1964, le Bureau d'assurance du Canada (BAC) est l'association industrielle nationale qui représente les assureurs privés d'habitation, d'automobile et d'entreprise du Canada. Ses sociétés membres constituent la grande majorité du marché hautement concurrentiel de l'assurance de dommages au Canada.

En tant que principal défenseur des assureurs IARD privés du Canada, le BAC collabore avec les gouvernements, les organismes de réglementation et les parties prenantes pour soutenir un environnement concurrentiel permettant au secteur de l'assurance IARD de continuer à protéger les Canadiens contre les risques d'aujourd'hui et de demain.

Le BAC croit que les Canadiens apprécient et méritent un secteur privé de l’assurance IARD réactif et résilient qui offre des solutions d’assurance aux particuliers et aux entreprises.

Pour les communiqués de presse, les articles IN Focus ou pour réserver une entrevue avec un représentant du BAC, visitez ibc.ca. Suivez-nous sur LinkedIn, X et Instagram, et aimez-nous sur Facebook. Si vous avez des questions sur l'assurance habitation, automobile ou entreprise, contactez le Centre d'information aux consommateurs du BAC au 1-844-2ask-IBC. Nous sommes là pour vous aider.