Aller au contenu principal

la performance des entreprises

Fournir une bouée de sauvetage pour le secteur de l'hôtellerie

21 août 2023 | Par : Rob de Pruis, directeur national, Relations avec les consommateurs et l'industrie, BAC
Une bouée de sauvetage pour le secteur hôtelier Insights Article Image

Avec les jours les plus sombres de la pandémie derrière nous, il est étonnant de voir de nombreux restaurants et salles de concert retrouver leur pleine capacité.

Mais il n'y a pas si longtemps, bon nombre de ces mêmes entreprises ont dû fermer leurs portes dans l'intérêt de la sécurité publique. Les mesures sanitaires visant à contrôler la propagation de la COVID-19 ont été particulièrement difficiles pour l'industrie hôtelière de l'Ontario, qui a été soumise à plus de jours sous restrictions gouvernementales que toute autre province.

Ce n'est pas seulement la pandémie qui a créé des défis pour le secteur hôtelier. À partir de 2019, le marché canadien de l'assurance commerciale est entré dans une période où la hausse des coûts des sinistres a dépassé les primes, ce qui a conduit de nombreux assureurs à recalibrer et à réduire leur capacité.

En raison du marché limité des produits spécialisés comme la couverture responsabilité civile alcool – qui offre une protection contre les incidents et les responsabilités liés à l'alcool pour les petites entreprises qui servent et vendent de l'alcool à des fins lucratives – l'industrie hôtelière a ressenti le poids à la fois de la pandémie et d'un marché de l'assurance difficile. plus difficile que d'autres secteurs.

Partout au Canada, les propriétaires de bars et de restaurants sont de plus en plus entraînés dans des poursuites judiciaires par des clients ou des tiers qui sont blessés en raison d'événements liés à l'alcool. Certains assureurs se sont retirés du segment de l'hôtellerie en raison de l'augmentation des réclamations impliquant des établissements qui ont des revenus élevés liés à la consommation d'alcool.

En novembre 2020, dans le but de soutenir le secteur hôtelier de l'Ontario, le Bureau d'assurance du Canada (BAC) a lancé un programme unique pour aider certaines des entreprises les plus durement touchées. Avec le soutien d'un certain nombre d'assureurs membres du BAC, la Business Insurance Action Team (BIAT) a travaillé avec de petits restaurants et bars, ainsi qu'avec des groupes communautaires à but non lucratif, pour les aider à accéder à une assurance abordable.

Travaillant directement avec les courtiers et les propriétaires d'entreprise, un gestionnaire de risques et un panel d'assureurs ont évalué et examiné les applications commerciales éligibles pour fournir des recommandations en matière de prévention des pertes. Dans tous les cas, la couverture a été soit placée sur le marché régulier, soit les assureurs de la BIAT ont fourni un devis.

Le programme BIAT a pris fin à l'été 2022 avec la fin des restrictions pandémiques et le retour d'une capacité supplémentaire sur le marché. Cependant, le gestionnaire des risques du BAC a continué de travailler avec plusieurs entreprises qui avaient demandé de l'aide avant la fin du programme.

Au total, la BIAT a aidé 125 entreprises ontariennes au cours de ses deux années de fonctionnement environ. Le dernier contrat du programme BIAT a été placé sur le marché régulier à compter du 4 juin 2023.

La BIAT a aidé un large éventail d'entreprises, notamment un certain nombre de petits pubs et restaurants, une association d'anciens combattants, un club social à but non lucratif, une exploitation de parc d'attractions et des salles d'événements et de musique.

Aujourd'hui, le marché canadien de l'assurance est entré dans un état de stabilité croissante pour les polices commerciales qui sont d'importants outils financiers pour l'industrie hôtelière. Alors que l'économie rebondit, de nouvelles capacités stimulent la concurrence et les entreprises hôtelières ont désormais l'avantage de magasiner pour trouver le meilleur prix. Il existe encore des problèmes de risque persistants qui continueront d'exercer une pression sur les primes - comme la responsabilité en matière d'alcool, la hausse des frais juridiques et l'impact de l'inflation sur les coûts des sinistres.

Les assureurs sont là pour aider les entreprises à obtenir la couverture dont elles ont besoin. Les entreprises qui priorisent gestion proactive des risques stratégies auront plus d'options d'assurance. 

Le gestionnaire des risques du BAC reste à la disposition de toute petite entreprise qui souhaite obtenir de l'aide pour naviguer dans le processus d'assurance. Ce service gratuit est accessible en téléphonant au 1-844-227-5422 ou en envoyant un courriel RiskManager@ibc.ca.

À propos de cet auteur

Au cours de ses 30 années dans l'industrie de l'assurance, Rob de Pruis a occupé divers postes de direction dans le domaine de la gestion des sinistres et des risques au sein de certaines des principales compagnies d'assurance du Canada. En tant que directeur national, Relations avec les consommateurs et l'industrie, Rob supervise les activités des centres d'information aux consommateurs du BAC à travers le pays et dirige la coordination interne de la préparation et de l'intervention en cas de catastrophe naturelle tout en assurant la liaison avec les entreprises membres du BAC. Rob facilite également la collaboration entre l'industrie de l'assurance et les intervenants concernés sur des projets et initiatives spéciaux, et agit à titre de porte-parole corporatif du BAC sur les questions liées aux consommateurs.